27 septembre 2006

Lecture

"... tout nouveau-né débarque dans un milieu déjà structuré. La nature attribue à son organisme une forme et un alentour sans lesquels il ne peut vivre. Pour cette raison première le monde est ensorcelé, il assigne à tout être vivant une façon de vivre qui ne peut être autrement. Tel est son sort, il est jeté. Toute vie est possédée.
Double ensorcellement pour l'homme. Pas d'autre issue que de subir le biotope structuré par la nature, puis le milieu réglé par les récits des autres. A son tour d'inventer sa propre odyssée, de devenir son avenir, de lire le sort qu'on a tiré pour lui. Il espère agir sur les choses, par ses gestes et par ses mots, apprendre à lire le monde pour l'influencer, en modifier le cours, et lui jeter un autre sort, humain cette fois. Assembler des paroles pour donner au monde la forme qu'il perçoit et dire un sortilège pour agir sur lui. Devenir sorcier à son tour, voilà le destin que l'homme s'assigne et nomme "liberté". "

L'Ensorcellement du monde, Boris Cyrulnik

Posté par Piranah à 22:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Lecture

  • Qu'est-ce qu'il est poétique ce Boris ! Je l'avais vu en conférence lors d'un congrès de psy, il est assez fascinant commme mec...

    Posté par Melie, 28 septembre 2006 à 19:23 | | Répondre
Nouveau commentaire