16 février 2007

Un jour peut-être

En rendant mon dossier erasmus, et après, avant de venir ici, j'étais d'un calme qui m'étonnais. Et quand j'y réfléchissais, je me voyais soit comme dotée d'une prétention sans fin, soit d'une inconscience folle! Je partais vivre et étudier dix mois dans une ville dont je ne parlais quasiment pas la langue, loin de mes repères géographiques, affectifs et culturels, sans que ça me trouble plus que ça...

Un semestre plus tard, je me présente à deux examens, sans trop y croire, sachant que je n'avais pas consacré beaucoup de temps à ces matières.

Et puis il y a quinze jours, je joue avec ma mauvaise foi. Un examen blanc d'espagnol pour savoir si je me présente au vrai, en mai. Que je décide de faire pour me prouver que je ne suis pas prête, et mettre une bonne fois pour toute fin à la question de cette inscription.

Finalement les trois examens se révèlent réussis, et mon séjour aussi, jusqu'ici. Ce qui me fait immédiatement dire que la correction a été sympa pour les erasmus, et que j'ai eu de la chance en espagnol...
Ce qui me fait penser, aussi (comme quoi tout n'est pas perdu!), que je pourrais envisager d'arrêter de douter, et avoir confiance en moi.


Posté par Piranah à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Un jour peut-être

Nouveau commentaire